Si votre seul outil est un marteau, tout ressemble à un clou

Alors que nous vivons dans une société qui ne prône que la croissance, nous vivons malheureusement sur une planète limitée … tant par sa taille que par ses ressources. Peut être que cette croissance tendant vers l’infini trouvera sa limite au même endroit que notre monde ?

Que néni ! Grâce aux saintes lois du marché et à la libre concurrence, tout se déroule à merveille, suivant le cours des engrenages parfaitement huilés prévus par nos économistes nationaux. L’histoire en est témoin ! Depuis la révolution industrielle, nos conditions de vies n’ont cessées de s’améliorer … parfois au détriment de celles d’autrui … vivant assez loin pour que nous n’y prêtions pas attention.

Il reste tout de même certains économistes, cachés aux yeux de tous, le genre qui n’apparait pas au JT et qui, qu’Adam Smith me pardonne, irait jusqu’à parler de la décroissance comme un avenir possible !

Ensemble, cette bande de gais lurons ont publié un rapport, The Limits to Growth, qui tente de déceler les (très improbables) problèmes et dangers écologiques — entendre écolo-socio-humano-logiques — engendrés par une croissance écologique et démographique sans fin.

Aaahhh l’écologie ! Un sujet actuel et bien en vogue en ce moment avec la CO … mais … ho … la première édition de ce rapport date de 1972 ! Mise à jour en 1993, puis en 2004 !
Cela voudrait dire que il y a déjà plus de 40 ans, certaines personnes s’affolaient sur la croissance ?
Et pourtant elle n’a cessée de continuer, de se propager et de conquérir le monde, sans catastrophes majeures … preuve que ça marche plutôt bien, non ?

Non.

Revenons sur le rapport, que nous enseigne-t-il ?

Blah blah blah … 12 milliards d’individus au milieu du XXI … blah blah … production industrielle augmente de 7% par an … hum hum … double tout les 10 ans … gna gnagna  … les riches s’enrichissent et les pauvres font des enfants … … les terres de plus en plus chères produironts de moins en moins … tililoum … la pollution tue … rend malade … stérilise les sols … éradique les abeilles … hop hop hop … pétrole et gaz insuffisants fin du XXI … les progrès scientifiques ne sont susceptibles que de retarder l’échéance…

HUF ! Et c’est que le premier chapitre ! Avec au programme tout un tas de bonnes choses !

Bon en gros … si on résume ça par un joli graphique, ça donne ça :

http://www.manicore.com/documentation/club_Rome_graph6.gif

On voit bien que vers la fin (du 21ème siècle), la pollution est tellement élevée qu’éternuer rend l’air propre, la population commence à diminuer … faute d’alimentation. Par contre, regardons le bon côté des choses, le produit industriel par tête commence à peine à tomber … comme quoi, l’économie s’en sort toujours … même quand il y a plus personne pour la faire tourner.

Mais ne soyons pas catastrophique, ce graphique ne représente que l’une des multiples hypothèses proposées par ce rapport … aaaahhh ouf, ça doit être au moins la pire … hypothèse qui hypothétique les ressources naturelles inépuisables et les naissances parfaitement contrôlées … merde …

 

Je vous laisse découvrir ce très bon compte rendu où les amateurs de graphes seront ravis !

Et je vous invite à lire cette interview de Dennis Meadows (un des pères du rapport) dans laquelle il expose avec une grande simplicité que si on continue comme ça … à côté le Titanic ça sera Micheline qui renverse une cuillère de Nutelgras.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *